Note Fict CORONAVIRUS – Point à date au 7 mai 2020

Crises en cours Le 11/05/2020

Pour rappel, la FICT a mis au point deux outils à votre disposition mis à jour quotidiennement au lien suivant Coronavirus – document à disposition:

  • Une FAQ (foire aux questions) pour recenser toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous posez
  • Une liste des principaux documents de références avec des liens ou les documents joints

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, reste mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori, Eljida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, (gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181)
  • Thierry Gregori, et Héloïse Lion sur la problématique des masques (gregori@fict.fr ; 0617804565 / h.lion@fict.fr ; 0621276181)
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (avril@fict.fr; 0749442525).
  • Stéphanie Fuiret du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (fuiret@fict.fr; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (geroudet@fict.fr; 0768548450)
  • moi-même (castanier@fict.fr; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : vallat@fict.fr; 0767131650)

 

 

  • DECONFINEMENT

Résumé de la Conférence de presse ce jour sur la préparation de l’étape du 11 mai par le Premier Ministre Edouard Philippe et 6 membres du gouvernement

Olivier Véran (Santé), Christophe Castaner (Intérieur), Bruno Le Maire (Economie), Muriel Pénicaud (Travail), Jean-Michel Blanquer (Education) et Elisabeth Borne (Transition écologique et Transports)

 

Situation générale

  • La levée progressive du déconfinement peut être engagée ce lundi 11 mai
  • Un pays « coupé en deux» :
    • Les départements « verts » : si ces départements restent verts dans les 3 prochaines semaines, une nouvelle étape de déconfinement pourra être envisagée début juin ; les collèges rouvriront le 18 mai
    • Les départements « rouges » (les Hauts-de-France, l’Île-de-France, le Grand Est et la Bourgogne, ainsi que Mayotte) : le déconfinement est possible avec certaines restrictions ; les collèges, parcs et jardins resteront fermés
  • Deux territoires demandent une vigilance particulière:
    • Mayotte (nombre de cas faible mais en augmentation) : le déconfinement est reporté au-delà du 11 mai
    • Île-de-France (nombre de cas en baisse mais reste plus élevé que prévu) : le déconfinement est donc possible, mais avec des mesures plus sévères
      • La RATP passera son offre à plus de 75% dès lundi prochain
      • L’accès aux transports en commun sera « réservé aux heures de pointe aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant un motif impérieux pour se déplacer »
      • Pour limiter la demande, le télétravail restera la règle pour tous ceux qui le peuvent
      • Les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 resteront fermés
    • Pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables. Ces personnes sont toutefois appelées à respecter des règles de prudence très strictes face au coronavirus
    • La France est prête pour tester massivement les personnes présentant des symptômes ainsi que celles avec lesquelles elles ont été en contact

 

Transports en commun 

Le port d’un masque sera obligatoire pour les usagers de plus de 11 ans

 

Déplacements

Il sera possible de sortir dans la rue sans attestation dans une limite de 100 km autour de son lieu de résidence

Une nouvelle attestation obligatoire sera publiée pour aller au-delà de 100 km, sauf à l’intérieur de son département : ces 100 km seront calculés à vol d’oiseau à partir du lieu de résidence habituel

Les frontières restent fermées sauf motifs impérieux (travailleurs transfrontaliers, gardes d’enfants etc.)

 

Rassemblement

  • Le seuil des rassemblements autorisés sera revu le 2 juin. Les rassemblements devront rester limités à des groupes de 10 personnes maximum, dans le respect des règles de distanciation physique. A compter du 2 juin, un nouveau seuil pourra être réexaminé. D’ici le mois de septembre, aucun événement regroupant plus de 5 000 participants ne pourra être organisé

 

Commerces

  • Tous les commerces rouvriront le 11 mai à l’exception des cafés et restaurants dont la date de réouverture sera fixée à la fin du mois de mai
  • Les centres commerciaux de plus de 40.000 mètres carrés en France, pourront rouvrir le 11 mai, en accord avec les préfets (sauf en Ile-de-France)

 

Protocole de déconfinement pour les entreprises : questions en suspens

Le protocole publié par le Ministère du travail pose plusieurs questions sur sa mise en œuvre. Nous avons noté celles-ci, n’hésitez pas à nous faire remonter vos difficultés :

  • Le critère « universel » d’occupation maximale des espaces ouverts au public et en milieu de travail (« jauge »). Ce critère est fondé sur l’estimation du nombre de mètres carrés par personne (m²/pers), nécessaire pour permettre à des personnes présentes simultanément dans le même espace (salariés, clients, etc.) d’évoluer dans le respect des règles de distanciation physique. Il a été fixé à 4m2 minimum par personne, ce qui doit permettre de garantir une distance minimale de 1 mètre autour d’une personne (dans toutes les directions).

L’ANIA, La Coopération Agricole, FNSEA ont déjà adressé un courrier  au Ministère du Travail afin de demander sa modification car la superficie d’une surface de rayon 1m est inférieure à 4 m2 .

  • Identification des cas « contacts » : est-ce que les salariés peuvent se déclarer comme ayant été en contact rapproché d’un cas ? Sur quelle base, les « matrices des contacts » doit être rédigées par les entreprises ?
  • Modalité des déplacements au-delà de 100 km : un salarié qui se déplace sur plusieurs lieux (e.g. un commercial) peut-il avoir une seule attestation ?

 

  • COMMUNICATION DE LA FICT – Tribune de Bernard Vallat publiée sur LinkedIn

Par une tribune publiée sur LinkedIn, Bernard Vallat met en avant l’engagement des entreprises de charcuteries dans cette crise majeure, leur rôle dans l’alimentation des français , tout en soulignant les difficultés rencontrées dans la profession et les perspectives à prendre en compte pour construire la sortie de crise.

Cette tribune est disponible au lien suivant : Tribune Bernard Vallat

 

  • Dernier RAPPEL – Baromètre Crise ANIA N°3 => pour réponse le 7 mai

L’ANIA vient de lancer son 3e baromètre COVID 2019 consacré à la poursuite de la mesure de l’impact de la crise sur les entreprises et à la relance d’activité et à l’identification des besoins d’investissement des industries agroalimentaires.

Les réponses à ce Baromètre permet ensuite d’en extraire des données sectorielles pour la FICT.

Nous vous invitons ainsi à répondre au questionnaire avant le 7 mai au soir au lien suivant : Lien Baromètre ANIA N°3

Nous avons en effet besoin de témoignages d’entreprises pour identifier de la manière la plus précise possible les voies d’un plan de relance sectoriel ambitieux pour les entreprises agroalimentaires.

La synthèse de ce questionnaire, qui vous sera adressée très rapidement après clôture des résultats, sera également partagée avec les décideurs politiques pertinents pour leur permettre de prendre en compte vos besoins et problèmes dans la définition et la mise en œuvre des mesures de relance d’activité.

 

  • ECONOMIE

 

RHD – actions pour que les IAA les plus impactées bénéficient des mêmes exonérations que la restauration

Les entreprises alimentaires fournissant la consommation hors domicile sont particulièrement affectées par la crise duCovid-19. Un groupe de travail ANIA a été chargé de faire remonter les difficultés, de s’accorder sur nos demandes de soutien aux pouvoirs publics et de coordonner les actions des ARIA et des syndicats métiers. La FICT participe activement à ce groupe de travail pour défendre les intérêts de notre secteur, fortement impacté par l’arrêt de la restauration.

L’objectif est d’obtenir l’extension des mesures de soutien annoncées pour le CHR aux entreprises qui fournissent le hors domicile. Le critère retenu par le groupe de travail de l’ANIA est une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50%.

L’ANIA a relayé cette demandes via un courrier cosigné par la Coopération Agricole, à Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances et Didier Guillaume, Ministre de l’agriculture et de l’alimentation ainsi que lors des auditions devant les cellules agro-alimentaires du Sénat et de l’Assemblée nationale. Par ailleurs, des rendez-vous ANIA sont en cours avec les cabinets ministériels concernés.

 

Enquête Obsoco

L’enquête Covid-19 Le jour d’après, réalisée par l’ObSoCo, fait le point en cette période de confinement (échantillon de 1500 personnes représentatives de la population française de 18 à 75 ans, panel 20-24 avril).

Rapport à l’alimentation

  • 78 % des personnes interrogées affirment être attentives aux effets de ce qu’elles mangent sur leur santé. La proportion de personnes se disant «flexitariennes » est passée de 11 % à 16 % depuis les débuts de l’épidémie. L’enquête révèle également une augmentation de la disposition des Français à consommer des protéines végétales, voire des protéines animales issues des insectes si « des considérations environnementales ou sanitaires devaient nous encourager à l’avenir à réduire notre consommation de viande ».
  • Une forte poussée des préoccupations responsables : intérêt pour  l’environnement, la condition des petits producteurs, et désir de soutenir l’économie locale. Les sondés déclarent avoir l’intention d’intensifier ces pratiques à l’issue de la crise.
  • Le bien-être animal reste une préoccupation des français, 89 % des répondants considèrent que « l’élevage industriel est condamnable sur un plan moral»

Degré de confiance accordés aux acteurs œuvrant sur le marché alimentaire

  • Une opposition « petits/grands » qui préexistait à la crise et qui témoignait, plus largement, d’une forme de défiance systématique à l’égard du «système» industriel et, au-delà, du système économique et politique. La situation actuelle a renforcé cette opposition. La plupart des « petits » acteurs ont encore vu s’améliorer leur cote de confiance par rapport aux niveaux relevés fin 2019.
  • Les marques de l’agro-alimentaire perdent 6 points et voient leur cote de confiance tomber à 29 %. En ne perdant qu’1 point, la grande distribution alimentaire s’en sort mieux, mais continue d’inspirer majoritairement de la défiance (38%). Il semble donc que l’embellie constatée sur ce point aux premières heures du confinement – durant lesquelles on reconnaissait à la grande distribution d’assurer un service d’intérêt général – n’ait pas durablement affecté les attitudes antérieures solidement ancrées. Ces opinions semblent même avoir trouvé, dans le contexte, de nouveaux arguments par rapport à une grande distribution perçue comme la grande gagnante de la crise et qui en aurait profité pour augmenter ses prix au détriment des consommateurs.

 

Webinar NIELSEN sur situation de la grande distribution => replay disponible

Quel bilan du confinement ? Quelles perspectives de consommation ?

Nielsen France a présenté mardi dernier un webinar qui a réuni 900 personnes, analysant en détail la situation de la grande distribution :

  • Quels sont les distributeurs gagnants du confinement ?
  • Marques nationales et MDD : quel constat ? quelles opportunités ?
  • Quelles tendances produit se dessinent en sortie de crise ?
  • Les paris de Nielsen France sur la sortie de crise

Replay (1h) du webinar

Présentation disponible au Lien

 

Etude IRI : Ventes de PGC à la 7ème semaine de confinement

Lors de cette 7ème semaine de confinement, les ventes de PGC reculent fortement en GSA : – 4%. Il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis le démarrage de la crise Covid-19. Les PGC alimentaires (-1%) et les Produits Frais Traditionnels (-1%) flanchent. Le calendrier, avec le 1er mai qui est un vendredi cette année contre un mercredi en 2019, participe certes à cette mauvaise tendance. Mais l’essentiel de la baisse vient d’ailleurs.

En effet, à l’approche du déconfinement, et même si les Français ne se disent pas tous sereins sur sa mise en pratique, le stockage ou l’achat de « produits du confinement » paraît moins essentiel. Toutes les catégories emblématiques de cette période particulière, que ce soit pour l’entretien de la maison et les produits de fond de placard d’épicerie ou du « fait maison » (pâtes, riz, œufs, farine, levure) voient leur croissance diminuer ou leurs ventes baisser.

Présentation disponible à ce Lien.

 

Nielsen : Santé des familles sur 11 rayons de l’alimentaire

Le point détaillé Nielsen sur la santé des familles sur 11 rayons de l’alimentaire montre que « Les circuits “SDMP” (Supermarché à Dominante Marques Propres) et Hypers sont en difficulté, le drive continue sa folle croissance, quant à la livraison à domicile, on est à x2.2! »

Données disponibles au lien suivant : https://we.tl/t-t9ww5m4chp

 

Focus ‘Bio’ (IRI)

Avec la crise du Covid, IRI montre que les PGC alimentaires bio connaissent une nette rupture dans leur évolution et le bio devient minoritaire dans la croissance des PGC alimentaires. Ainsi, depuis fin février, ce sont les PGC alimentaires conventionnels qui portent l’essentiel du développement des GSA, alors qu’avant la crise, la situation était diamétralement opposée : le bio contribuait très majoritairement à la croissance des PGC.

Présentation disponible à ce Lien

 

Synthèse conjoncture économique du MEDEF

Vous trouverez ci-joint la synthèse jointe.

 

Démarche Fonds de solidarité et prêt garanti par l’Etat / pour rappel

 

 

  • Webinaires – Accompagnement des PMEs

 

Vous trouverez ci-après les prochains webinaires communiqués par l’ANIA destinés à aider les PME ce contexte de crise

 

14 mai à 14h : WEBINAIRE ANIA – Sortie de crise et financements : quelles stratégies d’entreprise pour 2020 et 2021 ?

« Comment réussir à sécuriser sa trésorerie en 2020, rembourser les dettes contractées à partir de 2021 pour sortir de la crise Covid-19, sans casser la croissance rentable et durable de votre entreprise. »

Ce webinaire sera animé par deux administratrices de l’ANIA en charge des PME : Isabelle Heumann, Directrice Générale de Heumann, Pains Azymes & Crackers et Catherine Petitjean, Président Directeur Général de Mulot & Petitjean,Pain d’épices

Lien d’inscription ; Description en PJ

 

14 mai à 15h: Zone Ibérique et Italie – situation des filières alimentaires, impacts, stratégies et opportunités

18 mai à 11h : Les produits laitiers face à la crise : difficultés et opportunités
19 mai à 11h : Impacts et opportunités pour la BVP post COVID-19

 

 

  • MASQUES – recensement des solutions d’approvisionnement

Je vous prie de trouver ci-joint une note de la FICT qui recense les

Vous trouverez également une Fiche Recap’ « Equiper et protéger ses salariés, s’approvisionner, importer, fabriquer » du Medef.

Thierry Gregori, et Héloïse Lion se tiennent à votre disposition sur ce sujet (t.gregori@fict.fr / h.lion@fict.fr).

 

  • TECHNIQUE

 

Epandage des boues d’épuration

Pour rappel, l’avis de l’ANSES du 27 mars 2020 recommande de ne pas épandre les boues des stations d’épuration urbaine, ainsi que les boues mixtes, sans hygiénisation préalable pour éviter tout risque de propagation du Covid-19. Cet avis a été suivi par l’arrêté du 30 avril que vous trouverez en PJ et qui précise les modalités d’application.

Concernant le traitement des boues industrielles (avis du 17 avril), vous trouverez également en PJ un document d’accompagnement de l’instruction aux préfets qui a été transmis cette semaine à l’ANIA par la DGPR et vise à éviter tout problème d’interprétation sur le terrain.

L’ANIA continue d’échanger régulièrement avec la DGPR pour assurer le suivi de ces nouvelles dispositions réglementaires pour lesquelles aucune date de fin n’a été fixée. Si vous rencontrez des problèmes dans la gestion de ce sujet, merci de nous en informer.

 

BRC : lignes directrices sur les mesures de maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments dans le cadre de la crise

Le BRC a publié des lignes directrices en complément du BRCGS Food Safety Standard pour accompagner les managers de la sécurité sanitaire des aliments dans la gestion des nouveaux défis liés à la crise COVID-19, notamment : les perturbations des chaînes d’approvisionnement, l’absentéisme du personnel et un afflux de travailleurs temporaires. Ce guide aborde : l’HACCP, le référencement des fournisseurs et matières premières, l’audit interne et la certification, l’accompagnement des travailleurs temporaires, les mesures d’hygiène et d’entretien. Lien vers le document 

Des outils complémentaires sont disponibles sur le site du BRC pour vous accompagner : checklist, webinars (disponibles en replay), gestion des nuisibles etc.

 

AFNOR : Questionnaire d’évaluation des risques facturés

L’ANIA a fait remonter la facturation par l’AFNOR d’un nouveau questionnaire d’Evaluation des risques par l’AFNOR lorsque certains audits de certification n’avaient pu être maintenus du fait de la crise. L’ANIA les a contactés et est en attente de leur réponse.

 

  • ACCOMPAGNEMENT PAR LE CONCOURS GENERAL AGRICOLE

Le Concours Général Agricole (CGA) a mis en place un plan d’actions pour soutenir les lauréats dans le cadre de la crise du Coronavirus

1/ allongement de la durée d’utilisation des Médailles du CGA 2019 et 2020

Les médailles du CGA Charcuterie sont généralement utilisées jusqu’au mois de mai de l’année qui suit la remise.

Une prolongation de 2 mois supplémentaire a été accordé à titre exceptionnel pour tenir compte de la situation COVID 19 :

  • jusqu’au 1er juillet 2020 inclus pour les produits médaillés en 2019
  • jusqu’au 1er juillet 2021 inclus pour les produits médaillés en 2020

2/ Partenariat avec VEEPEE

Dans le cadre de ce partenariat, les lauréats du CGA bénéficieront d’une mise en avant dans une vente flash qui se déroulera courant juillet. Les producteurs pourront compléter leur offre de produits médaillés par des produits non médaillés. Toutefois, les produits médaillés devront obligatoirement porter la médaille CGA.

Un mail a été adressé aux lauréats concernés par le CGA par les catégories de produits de cette vente.

La gestion de ces opportunités commerciales  (descriptif et cahier des charges complet, offre normée du producteur, mise en contact avec le partenaire) est assurée par une plateforme dédiées développée pour soutenir le développement économiques des lauréats du CGA. Cette plateforme est directement accessible par les lauréats à partir de votre espace « Producteur » sur le site www.concours-general-agricole.fr

D’autres opportunités commerciales seront prochainement proposées.

Nous vous tiendrons informés..

 

  • EXPORT

Vous trouverez ci-joint l’actualisation du questions-réponses de l’administration.

Les modifications par rapport au précédent document sont surlignées en jaune.

Pour mémoire, vous retrouverez les informations principales au sujet des impacts du coronavirus sur les exportations à la page suivante, qui est régulièrement mise à jour :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/International/Exporter-vers/Coronavirus

 

  • DONS – Guides disponibles

Pour rappel, voici les 2 guides de référence pour la gestion des dons

  • le « Guide du donateur – Covid19» ANIA – Banques alimentaires afin d’accompagner les entreprises de l’alimentation dans leurs démarches de dons. Cet outil pédagogique vise à guider pas à pas l’entreprise sur la plateforme ClickDon et à répondre aux besoins urgents des Banques Alimentaires. Lien pour télécharger le guide sur le site ANIA
  • « Guide pratique du don de denrées alimentaires en période de crise COVID-19»  des deux directions centrales en charge du sujet (DGAL du ministère de  l’Agriculture et alimentation et Direction Générale de la Cohésion Sociale du Ministère des Solidarités et de la Santé). Ce guide, élaboré avec la collaboration de l’ANIA, fournit le cadre nécessaire à la qualité du don, en créant les conditions de mise en adéquation des besoins et de l’offre, de mise en relation des associations d’aide alimentaire, des donateurs, des opérateurs de moyens logistiques et des récipiendaires. L’ANIA est un référent facilitateur pour les besoins de ce guide. Lien pour télécharger le guide de la DGAL et de la DGCS.

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]