Note Fict CORONAVIRUS – Point à date au 4 mai 2020

Crises en cours Le 05/05/2020

Pour rappel, la FICT a mis au point deux outils à votre disposition mis à jour quotidiennement au lien suivant Coronavirus – document à disposition:

  • Une FAQ (foire aux questions) pour recenser toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous posez
  • Une liste des principaux documents de références avec des liens ou les documents joints

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, reste mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori, Eljida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, (gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181)
  • Thierry Gregori, et Héloïse Lion sur la problématique des masques (gregori@fict.fr ; 0617804565 / h.lion@fict.fr ; 0621276181)
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (avril@fict.fr; 0749442525).
  • Stéphanie Fuiret du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (fuiret@fict.fr; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (geroudet@fict.fr; 0768548450)
  • moi-même (castanier@fict.fr; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : vallat@fict.fr; 0767131650)

 

 

  • Baromètre Crise ANIA N°3 => pour réponse le 7 mai

L’ANIA vient de lancer son 3e baromètre COVID 2019 consacré à la poursuite de la mesure de l’impact de la crise sur les entreprises et à la relance d’activité et à l’identification des besoins d’investissement des industries agroalimentaires.

Les réponses à ce Baromètre permet ensuite d’en extraire des données sectorielles pour la FICT.

Nous vous invitons ainsi à répondre au questionnaire avant le 7 mai au soir au lien suivant : Lien Baromètre ANIA N°3

Nous avons en effet besoin de témoignages d’entreprises pour identifier de la manière la plus précise possible les voies d’un plan de relance sectoriel ambitieux pour les entreprises agroalimentaires.

La synthèse de ce questionnaire, qui vous sera adressée très rapidement après clôture des résultats, sera également partagée avec les décideurs politiques pertinents pour leur permettre de prendre en compte vos besoins et problèmes dans la définition et la mise en œuvre des mesures de relance d’activité.

 

  • Déconfinement

 

Etat d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 24 juillet.

Le conseil des ministres samedi a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 juillet (entré en vigueur le 24 mars dernier) dont le texte sera discuté au Sénat ce jour et permettra de conforter le cadre juridique et l’élargir pour y intégrer les enjeux du déconfinement qui doit débuter le 11 mai.

 

Le déconfinement prendra des formes différentes selon la catégorie des départements

Le 7 mai, les résultats permettront d’indiquer les départements qui basculent le 11 mai en catégorie rouge (circulation élevée du virus) ou verte (circulation limitée du virus).

Infographie expliquant l’organisation de la vie quotidienne (vie sociale et activités, déplacements, commerces, écoles et crèches, transports, sports) en fonction de la catégorie du département

 

Guide d’aide à la préparation au déconfinement et/ou la reprise d’activité en Agro-alimentaire

L’ANIA, la Coopération agricole, les Organisations employeurs des Industries de la Transformation des Volailles FIA et CNADEV et cinq organisations syndicales de salariés de l’agroalimentaire (FGA-CFDT, FGTA-FO, CFTC Agri, CFTC CSFV, CFE-CGC Agro) diffusent ce jour un guide d’aide à la préparation au déconfinement et/ou la reprise d’activité. Il a pour objectif d’aider les entreprises de l’alimentation à identifier l’ensemble des sujets concourant à la sortie du confinement et à la reprise ou la poursuite d’activité (Guide et CP en PJ ; Twitter ; Linkedin). La prochaine étape sera l’accréditation du guide par le Ministère du Travail et le Ministère de l’agriculture.

Ce guide permet de répondre aux questions suivantes :

  • Comment continuer à assurer la sécurité de tous les salariés dans un contexte de reprise d’activité ?
  • Comment intégrer le traitement des stocks dans l’organisation de la reprise d’activité : stocks non réalisés pendant la crise, stocks de sécurité (matières premières, produits semi-finis, produits finis) à reconstituer ?
  • Comment anticiper une capacité de production en fonction de l’incertitude liée aux possibles changements de son marché dans un contexte post-crise ?
  • Comment planifier sa reprise d’activité en harmonie avec celle de ses clients et de ses fournisseurs qui sont eux-mêmes impactés dans le cas d’une crise systémique ?

 

Déconfinement et reprise d’activité : les modalités sont fixées par le Ministère du Travail

En complément des fiches conseils métiers, établies sur un plan thématique ou sectoriel, le Ministère du Travail a publié hier soir un protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés.

Conformément aux principes généraux de prévention en matière de protection de la santé et sécurité au travail, la démarche de déconfinement mise en place dans chaque entreprise et établissement doit conduire, par ordre de priorité :

  • à éviter les risques d’exposition au virus ;
  • à évaluer les risques qui ne peuvent être évités ;
  • à privilégier les mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle.

 

Les mesures de protection collective comprennent en particulier les mesures organisationnelles, en premier lieu le télétravail, de nature à éviter le risque en supprimant les circonstances d’exposition, et qui doit être la règle chaque fois qu’il peut être mis en œuvre.

Lorsque la présence sur les lieux de travail est en revanche nécessaire, le séquencement des activités et la mise en place d’horaires décalés font également partie des mesures organisationnelles qui, en limitant les risques d’affluence et de concentration des personnels, permettent de respecter les règles de distanciation physique. Ces dernières incluent en outre toutes les dispositions relatives au nombre maximal de personnes simultanément admises dans un espace ouvert (jauge) ainsi que la gestion des flux de circulation dans l’entreprise.

Ce n’est que lorsque l’ensemble de ces précautions n’est pas suffisant pour garantir la protection de la santé et sécurité des personnes qu’elles doivent être complétées, en dernier recours, par des mesures de protection individuelle, telles que le port du masque.

Enfin, la généralisation des tests ou de la prise de température en entreprise n’est pas recommandée. Leur usage, possible au cas par cas, doit obéir à des circonstances précises et être encadré par un certain nombre de principes et pratiques explicités ci-dessous.

La définition et la mise en œuvre de toutes ces mesures nécessitent un travail de réflexion préalable, conduit dans un cadre concerté, afin de garantir leur faisabilité, leur effectivité et leur appropriation la plus large par tous les acteurs participant à la lutte contre la propagation du virus.

 

Déclaration commune MEDEF – CFDT et CFTC sur la reprise de l’activité économique en toute sécurité pour les salariés

Dans une déclaration commune datée du 30 avril, la CFDT,  la CFTC et le Medef demandent que la « vie économique et sociale [soit] progressivement restaurée, dans des conditions de sécurité optimales pour les salariés ».

 

  • LOGISTIQUE

 

Circulation jours fériés – levée de l’interdiction de circulation le 8 mai et le 21 mai pour le secteur alimentaire

Un arrêté publié 2 mai 2020 lève l’interdiction de circulation pour le vendredi 8 mai et le jeudi de l’ascension ( jeudi 21 mai) .

L’article 1 de cet arrêté dispose que « sont levées du jeudi 7 mai 2020, 16 heures, jusqu’au vendredi 8 mai 2020, 24 heures, et du mercredi 20 mai 2020, 16 heures, jusqu’au jeudi 21 mai 2020, 24 heures, pour les véhicules suivants :

véhicules transportant exclusivement des denrées et produits destinés à l’alimentation humaine et animale, à l’hygiène et à la santé humaine ou animale, ainsi que tous produits, matières ou composants nécessaires à leur élaboration, leur fabrication et leur mise à disposition ;
– véhicules transportant des matériaux, produits, équipements, engins, outils dans le cadre de la réalisation d’ouvrages de travaux publics ou de construction de bâtiments collectifs.

Le retour à vide de ces véhicules est autorisé durant les périodes de levée d’interdiction mentionnées au premier alinéa ».

Cette levée d’interdiction fait suite à une demande de l’ANIA auprès du ministère du transport dans le cadre des réunions de crise auxquelles l’ANIA participe régulièrement avec les organisations professionnelles représentantes du secteur alimentaire ( FCD/ transporteurs/ CGI). En effet beaucoup d’entreprises avaient alerté sur la nécessité d’obtenir de telles levées d’interdiction afin notamment de pouvoir continuer à produire pour reconstituer leurs stocks, fortement impactés par les niveaux exceptionnels connus au cours des deux derniers mois.

Ces dérogations de circulation visent principalement à permettre les approvisionnements amont : acheminement des matières premières, emballages, etc. et la circulation inter-sites des industriels pour continuer à produire et assurer la continuité de la chaine agro-alimentaire, mise à rude épreuve au cours des dernières semaines.

Concernant les livraisons GMS ces jours fériés, nous avons bien souligné lors des diverses réunions que cela devra se faire sur la base du volontariat.

En tout état, il appartient à chaque entreprise de s’organiser en fonction de ses contraintes, en lien avec ses propres opérateurs logistiques et de transport.

 

  • Relations commerciales

 

Application des pénalités durant la période de crise sanitaire COVID-19  

Vous trouverez en pièce-jointe un Focus rédigé conjointement par l’ANIA et le Cabinet Loi & Stratégies – Nicolas Genty, sur l’application des pénalités durant la crise sanitaire Covid-19.

Cette crise engendre de nombreux impacts sur l’organisation des entreprises alimentaires qui subissent un absentéisme important, des difficultés en termes d’approvisionnement, de production, de logistique et de transport, impliquant des contraintes de production et des retards de livraison.

Dans ce contexte, l’ordonnance n°2020-306 du 25 mars 2020, modifiée par l’ordonnance 2020-427 du 15 avril 2020, prévoit la suspension des clauses pénales et tend à s’appliquer aux pénalités logistiques.

Ce Focus est également l’occasion de rappeler les actions déjà entreprises par l’ANIA au sujet des pénalités logistiques ainsi que les règles issues de la recommandation N°19-1 de la CEPC relative à un Guide de bonnes pratiques en matière de pénalités logistiques, prévoyant que tout retard de livraison ou rupture d’approvisionnement résultant de telles circonstances exceptionnelles (crise sanitaire) ne devrait pas donner lieu à l’application de pénalités.

 

  • COMMUNICATION

 

CP de la FICT

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse de la FICT « Malgré la crise, les entreprises françaises de charcuterie traiteur et leurs salariés continuent à produire pour nourrir les français ».

Comment se porte la filière des charcutiers traiteurs pendant la crise?
Le défi est de continuer à produire pour nourrir les Français alors que la structure de la demande a considérablement évolué dans un contexte de confinement, avec des risques et des surcoûts à supporter. Le point après un mois et demi de crise

L’objectif est de mettre en avant les difficultés du secteur tout en réaffirmant l’engagement de la profession à nourrir les Français et à faire preuve de solidarité face à cette crise exceptionnelle.

 

Opportunité média : Appel à témoignage / TF1 JT : Reportage “Le monde du travail à l’épreuve du déconfinement”

A la suite de la diffusion jeudi du guide d’aide à la reprise d’activité, nous sommes en contact avec TF1 qui est intéressé pour illustrer notre secteur « post déconfinement » pour les journaux télévisés de la semaine du 11 mai.

La rédaction de TF1 recherche des témoignages de salariés, chefs d’entreprise, responsables RHs, fournisseurs…. pour montrer la déclinaison des mesures du guide de la reprise : accueil et mesurées en direction des salariés, mise en place des gestes barrières, dépistage des salariés, achats de masques, reprise de l’activité, difficultés économiques,  gestion RH, poursuite du chômage partiel… Toutes les questions qui se posent au mode du travail pour le déconfinement.

Ces témoignages doivent pouvoir être filmés, faire l’objet d’un reportage de terrain sur site : recevoir une équipe de reporters pendant environ 1h dès le 11 mai ou dans les jours qui suivent pour exposer un.e solution / problème concret.e. 

TF1 peut se déplacer partout sur le territoire.

C’est une belle opportunité de visibilité pour votre entreprise et pour montrer la mobilisation, l’organisation du secteur après le 11 mai.

Si vous êtes interessé(e) pour témoigner merci de revenir vers Sophie Ionascu d’ici mercredi matin : sionascu@ania.net / 06 81 17 94 60

 

  • EXPORT – Covid-19 – MEAE – Point de situation du 4 mai 2020

Vous trouverez ci-joint, pour ce lundi 4 mai 2020, le point de situation Covid-19, un état des lieux du fonctionnement des hubs aéroportuaires internationaux, un tableau indiquant les obligations du port du masque, et le tableau des mesures restrictives prises à ce jour par les pays concernant la France. Les changements intervenus au cours des dernières 24h sont indiqués en rouge. Ces documents réalisés par la Task Force Coronavirus du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères n’engagent pas le Ministère.

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]