Note Fict CORONAVIRUS – Point à date au 28 avril 2020

Crises en cours Le 29/04/2020

Pour rappel, la FICT a mis au point deux outils à votre disposition mis à jour quotidiennement au lien suivant Coronavirus – document à disposition:

  • Une FAQ (foire aux questions) pour recenser toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous posez
  • Une liste des principaux documents de références avec des liens ou les documents joints

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, reste mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori, Eljida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, (gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181)
  • Thierry Gregori, et Héloïse Lion sur la problématique des masques (gregori@fict.fr ; 0617804565 / h.lion@fict.fr ; 0621276181)
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (avril@fict.fr; 0749442525).
  • Stéphanie Fuiret du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (fuiret@fict.fr; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (geroudet@fict.fr; 0768548450)
  • moi-même (castanier@fict.fr; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : vallat@fict.fr; 0767131650)

 

  • Rappel – Pour réponse le 30 avril / Sondage FICT sur impact crise en complément du baromètre ANIA

Afin de compléter les résultats du Baromètre ANIA envoyé à 15 000 entreprises, la FICT souhaiterait recueillir auprès de vous quelques données complémentaires pour affiner l’impact de la crise Covid-19 sur notre secteur d’activité, et notamment pour évaluer la part des différents circuits et leur impact sur votre activité, ainsi que les quantités de produits détruites.

Les informations demandées sont très importantes dans le cadre des échanges menés avec les pouvoirs publics et ainsi mieux cibler nos demandes d’aides auprès du gouvernement pour notre secteur.

Nous vous remercions par avance de bien vouloir compléter le questionnaire au plus tard jeudi 30 avril 2020 au lien ci-après : https://fr.surveymonkey.com/r/Y9J233G

La FICT assure la totale confidentialité des données individuelles transmises. Seules des données agrégées seront utilisées par la FICT dans ses communications ou ses échanges avec les pouvoirs publics.

  • Présentation du plan gouvernemental de déconfinement à l’Assemblée Nationale

Voici un compte-rendu de la présentation par le Premier Ministre du Plan de déconfinement devant l’Assemblée Nationale ce jour, réalisé par le pôle Affaires Publiques de l’ANIA.  75 députés seulement étaient présents dans l’hémicycle, mais tous étaient considérés comme présents et le vote des députés sera porté par les président de groupes.

A noter, notamment : un déconfinement progressif territorialisé, le port du masque obligatoire dans certaines situations, le maintien du télétravail lorsque cela est possible, la réouverture des commerces à compter du 11 mai, sauf cafés et restaurants

 

Propos introductifs d’Edouard Phillipe

  • Le nombre de cas diminue : descendu à environ 28 000
  • Le confinement a été efficace pour contenir la maladie : la décrue est engagée, elle est lente, mais régulière
  • A partir du 11 mai, les scientifiques prévoient entre 2000 et 3000 cas nouveaux par jour.

 

Les 3 axes du plan gouvernemental  

  • Vivre avec le virus: « nous allons devoir vivre avec le virus, qui va continuer à circuler parmi nous, c’est un fait. On est loin d’avoir atteint ‘l’immunité de groupe’ ».
  • Maintenir la progression du virus: « nous devons risques de voir repartir l’épidémie (…). Il faut maintenir la progression du virus ».
  • Adapter localement le déconfinement : la circulation du virus n’est pas uniforme dans le pays, cette hétérogénéité crée des différences entre les territoires, et il faut « prendre en compte ces différences dans la manière dont le déconfinement est organisé». Edouard Phillipe rencontrera les élus locaux, les préfets, pour adapter le plan aux réalités de terrain.

 

Le triptyque de mise en œuvre de la stratégie : Protéger, Tester et Isoler

La mise en œuvre de ce plan gouvernemental va reposer sur le triptyque : Protéger / Tester / Isoler

  • Protéger : protéger, c’est éviter d’être infecté par le virus ou d’infecter les autres.
  • Tester : l’objectif est de massifier les tests à partir du 11 mai, avec un objectif d’au moins 700 000 tests virologiques par semaines
  • Isoler : quand une personne aura été testée positive

 

Les applications concrètes

  • Déconfinement progressif et adapté aux réalités locales :
    • Nous préparons le 11 mai en vérifiant département par département que nous pouvons lancer les opérations à cette date.
    • Si à l’approche du 11 mai, le nombre de cas journaliers n’est pas dans la fourchette prévue, alors nous ne procéderons pas au déconfinement le 11 mai.
    • La Direction générale de la santé et Santé publique France ont établi trois ensembles de critères permettant d’identifier les départements où le confinement doit prendre une forme plus stricte :
      • Soit que le taux de cas dans la population sur une période de sept jours reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active.
      • Soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues,
      • Soit, c’est le troisième ensemble de critères, que le système local de tests et de détection des chaînes de contamination ne soit pas suffisamment prêt.
    • Ces indicateurs seront cristallisés le 7 mai afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai dans la catégorie rouge, circulation élevée du virus, ou vert, circulation limitée du virus.
    • Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, il n’y aura pas de déconfinement le 11 mai.
    • Les masques
    • Le port du masque sera obligatoire dans certaines situations et donc l’Etat :
      • S’organise pour maintenir les efforts de fourniture déjà mis en œuvre dans les prochaines semaines pour limiter les pénuries.
      • Invite toutes les entreprises à équiper leurs salariés : « elles le savent, c’est une condition de la reprise. »
      • L’Etat et les collectivités locales appuieront une aide pour les TPE et les indépendants.
      • Les pharmacies et la grande distribution seront invitées à vendre des masques jetables ou lavables.
      • Une plateforme d’E-commerce gérée par La Poste sera disponible à partir du 30 avril.
    • Les tests
    • L’Etat sera en capacité de massifier les tests à partir du 11 mai, avec un objectif d’au moins 700 000 tests virologiques par semaine.
    • Pris en charge à 100% par l’assurance maladie.
    • Si test positif : tests pour les cas-contacts, qui seront invités à s’isoler pour 14 jours.
    • Les Préfets et Collectivités territoriales définiront le plan d’accompagnement pour les personnes placées en isolement
    • Les écoles 
    • Réouverture très progressive des maternelles et écoles élémentaires sur la base du volontariat partout sur le territoire.
    • A compter du 18 mai : réouverture des collèges, à commencer par les 6è et 5è
    • Décision fin mai pour rouvrir les lycées, et notamment les lycées professionnels, à compter de début juin.
    • Pas plus de 15 élèves par classe. Vie scolaire organisée autour des gestes barrières  + masques à porter pour les personnels si les gestes de distanciation ne peuvent être respectés. Pas de masques pour les maternelles et élémentaires.
    • Masque pour les collégiens.
    • Classes de 15 : en parallèle, enseignement à distance, études, sport, civisme.
    • Les crèches
    • Réouverture des crèches par groupes de 10 enfants.
    • Plusieurs groupes de 10 enfants possibles si l’espace le permet.
    • Priorités d’accueil à définir : pour les enfants dont les parents ont l’impossibilité de télétravail, familles monoparentales, enfants des soignants et professeurs, etc.
    • Port de masque grand public obligatoire pour les encadrants de la petite enfance
    • Reprise de la vie économique
    • Le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible au moins pour les 3 prochaines semaines : « Je le demande massivement aux entreprises »
    • Si télétravail impossible, pratiquer les horaires décalés dans les entreprises.
    • Conditions de travail : amplifier les actions lancées par les organisations professionnelles et le Ministère du travail. 33 guides sont aujourd’hui disponibles, il en faut 60 pour couvrir l’ensemble des secteurs. A concrétiser dans chaque entreprise, avec attention particulière sur les emplois du temps, gestes barrières, organisation du travail. Echange jeudi avec les organisations d’employeurs. Garantir la santé et la sécurité des salariés.
    • Activité partielle restera en place jusqu’au 1er juin. Réduction progressive ensuite.
    • Réouverture des commerces à compter du 11 mai, sauf cafés et restaurants. Autorisation des marchés, sauf restrictions imposées par les Maires en cas d’impossibilité de respecter les gestes barrières.
    • Organisation des flux, en cohérence avec le respect des gestes barrières. Un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque.
    • Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir les centres commerciaux de plus de 40000 mètres carrés.
    • Transports
    • Les transports aux heures de pointe doivent être réservés à ceux qui travaillent. Conditions de mise en œuvre à venir.
    • Réduction de l’offre dans les transports interdépartementaux.
    • Les opérateurs de transport doivent s’organiser pour faire respecter les gestes barrières, y compris dans le métro. Limitation des flux en cas d’affluence.
    • Déplacements inter-régionaux et interdépartementaux limités aux déplacements professionnels et motifs familiaux impérieux.

 

Les prochaines étapes 

  • Semaine prochaine : examen à l’Assemblée Nationale et au Sénat d’un projet de loi pour proroger l’état d’urgence et la mise en œuvre de mesures nécessaires à l’accompagnement des mesures de déconfinement
  • Fin mai : le gouvernement statue sur la réouverture des CHR
  • 2 juin – fin de l’été : bilan des premières mesures de déconfinement mises en œuvre depuis le 11 mai et adapter les mesures au vu des résultats jusqu’au début/fin de l’été
  • Sur la plateforme numérique StopCovid
    • Des questions se posent sur l’utilisation quant aux libertés publiques et individuelles : ces questions doivent faire l’objet d’un vote compte tenu des incertitudes, pais pour l’heure, le débat est prématuré.
    • Lorsque l’application en cours de développement fonctionnera, organisation d’un débat spécifique, suivi d’un vote spécifique.

 

  • Direction Générale du Trésor : Tour d’horizon d’actualité

Vous trouverez ci-joint deux documents complets de la DG Trésor sur la conjoncture actuelle avec les réponses françaises et européennes à la crise (2PJ)

Télécharger les pièces jointes

Télécharger  Télécharger  Télécharger 

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]