Note Fict CORONAVIRUS – Point à date au 24 avril 2020

Crises en cours Le 27/04/2020

Pour rappel, la FICT a mis au point deux outils à votre disposition mis à jour quotidiennement au lien suivant Coronavirus – document à disposition:

  • Une FAQ (foire aux questions) pour recenser toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous posez
  • Une liste des principaux documents de références avec des liens ou les documents joints

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, reste mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori, Eljida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, (gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181)
  • Thierry Gregori, et Héloïse Lion sur la problématique des masques (gregori@fict.fr ; 0617804565 / h.lion@fict.fr ; 0621276181)
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (avril@fict.fr; 0749442525).
  • Stéphanie Fuiret du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (fuiret@fict.fr; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (geroudet@fict.fr; 0768548450)
  • moi-même (castanier@fict.fr; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : vallat@fict.fr; 0767131650)

 

  • MASQUES – Pour commande via la FICT et INAPORC pour besoins court terme et long terme

La FICT est en lien avec INAPORC pour importer des masques, Inaporc ayant sélectionné un fabricant de masques (agréé par le gouvernement français) et un opérateur logistique qui peut vous fournir en masques de protection et en masques FFP2,

Dans le cadre des importations de masques avec INAPORC, certains d’entre vous nous ont fait connaître leurs besoins et nous avons plusieurs commandes en cours :

  • 1 commande de 105 000 masques chirurgicaux qui viennent d’arriver en France (sont arrivés en France et sont en cours de livraison) => volumes déjà réservés
  • 2 commandes de 115000 et de 130000 masques chirurgicaux qui devraient arriver semaine prochaine en France (livraison fin de semaine prochaine ou plus vraisemblablement semaine d’après) => volumes déjà réservés
  • 1 commande de masques FFP2 qui a été retardée (pas de visibilité sur la date de livraison) => volumes déjà réservés

Une 4e commande de 400 000 masques pour la FICT est en préparation et pourrait partir la semaine prochaine, et d’autres suivront => volumes disponibles (plus de 60 000 masques sur la commande)

Aussi, nous avons convenu avec Inaporc une stratégie d’import de masques sur le long terme :

  1. Commande de masques anti-projection pour besoin rapide pour mai => transport en avion => bon de commande ci-joint à nous renvoyer (plus de 60 000 masques disponibles sur la commande4 et probable autre commande à venir)

Si vous êtes intéressés je vous remercie de renvoyer le bulletin de commande « Bon de commande 1 – mai -FICT – INAPORC Masques » si vous avez besoin de masques rapidement à Héloïse Lion (h.lion@fict.fr) et Thierry GREGORI (t.gregori@fict.fr)

Tarif du masque : Le coût rendu à Roissy sera de l’ordre de 55c€/masque chirurgicaux (commande par cartons de 2500) auquel il faudra rajouter la livraison depuis Roissy (coût fonction de la distance et des quantités). Ces tarifs sont susceptibles d’évoluer dans le temps en fonction des équilibres entre l’offre et la demande et du coût du transport aérien en forte inflation. Bien entendu cette offre est faite à prix coûtant.

  1. Commande de masques anti-projection pour besoin en juin / début juillet => transport en bateau à l’étude (moins cher que par avion) => bon de commande ci-joint à nous renvoyer

Si vous êtes intéressés je vous remercie de renvoyer le bulletin de commande « Bon de commande 2 – juin-juillet -FICT – INAPORC Masques» si vous avez besoin de masques rapidement à Héloïse Lion (h.lion@fict.fr) et Thierry GREGORI (t.gregori@fict.fr)

Tarif du masque : Le coût rendu à Roissy devrait être inférieur à 55c€/masque chirurgicaux de plusieurs centimes (commande par cartons de 2500) auquel il faudra rajouter la livraison depuis Roissy (coût fonction de la distance et des quantités). Ces tarifs sont susceptibles d’évoluer dans le temps en fonction des équilibres entre l’offre et la demande et du coût du transport aérien en forte inflation. Bien entendu cette offre est faite à prix coûtant.

 

Commande masques FFP2 / Difficultés d’approvisionnement

Nous attirons votre attention sur la difficulté de réaliser des importations de masques FFP2, compte tenu de la tension avec la demande des établissements médicaux.

Inaporc doit faire une première livraison, mais qui est retardée car a été réquisitionnée par la Chine.

Concernant les masques FFP2, nous ne pouvons absolument pas garantir les volumes qui seront commandés vous invitons à étudier d’autres approvisionnements, en complément de l’achat par Inaporc.

Le prix estimé sera de 2,5-2.75€/masque FFP2 auquel il faudra rajouter la livraison depuis Roissy (coût fonction de la distance et des quantités).

Voici le process de commande et facturation :

  • L’entreprise envoie à la FICT le / les bons de commande ci-joint qui précise les prix d’achat estimé
  • La FICT confirme la prise en compte des bons de commande
  • La FICT confirme à l’entreprise les volumes qui seront effectivement livrés (en fonction des quantités de masques disponibles et des demandes)
  • La FICT paye le fabricant chinois et le prestataire logistique, puis refacture à l’entreprise l’ensemble de ces frais à prix coutant.

Seuls les masques livrés vous sont facturés.

Les masques sont livrés à l’adresse indiquée dans le bon de commande.

Nous attirons votre attention sur le fait que la FICT est amenée à faire une avance de trésorerie conséquente.

Nous demandons ainsi à toutes les entreprises qui seront livrées de procéder au règlement le plus rapidement possible à réception de la facture.

 

Si vous êtes intéressés, je vous remercie de nous faire parvenir à t.gregori@fict.fr et h.lion@fict.fr le bon de commande ci-joint complété et signé par retour de mail.

Attention, si vous avez eu une confirmation de bonne réception de bon de commande que vous nous avez déjà envoyé, alors vous n’avez pas besoin de renvoyer un bon de commande, sauf si vous avez besoin de commander davantage de masques. Toute réception de bon de commande sera donc interprétée comme une commande en plus des commandes précédentes qui vous ont été confirmées.

 

Autres possibilités identifiées pour commander des masques et des équipement de protection

Pour vous aider à passer des commandes de masques en plus petite quantité que sur la plateforme Stopcovid.19 et/ou des visières de protection, l’ANIA a identifié les fournisseurs suivants (en complément de ceux déjà adressés) :

  • Visière Intégrale de Protection en plastique PET à usage individuel

Ces visières sont en cours d’homologation (voir précautions d’usages indiquées dans les fiches techniques). Voici les coordonnées de 2 adhérents d’Elipso

Les professionnels du textile ont créé la plateforme https://savoirfaireensemble.fr/, qui permet la mise en contact avec des fabricants de masques textiles . Accéder au tableau des producteurs et aux résultats des tests

  • Plateforme AFNOR

L’AFNOR a mis en place une plateforme de mise en contact avec des fabricants par département de masques conformes à la spécification AFNOR (spec 576-001)

 

  • RESULTATS FICT DU BAROMETRE ANIA => IMPACT DE LA CRISE SUR LE SECTEUR

Vous trouverez ci-joint la synthèse des résultats des entreprises adhérentes à la FICT au baromètre ANIA (que vous trouverez ci-joint pour rappel).

Ces résultats sectoriels montrent ainsi que 76% des entreprises de charcuterie prévoient une baisse de CA, pouvant être supérieure à 50% pour 21% d’entre elles. Seules 12% prévoient une hausse de leur CA

Nous communiquerons sur ces chiffres dans les prochains jours.

Si des éléments économiques vous paraissent manquer dans le baromètre ANIA, n’hésitez pas à nous le faire remonter.

 

  • TECHNIQUE

Boues d’épandage : l’instruction au préfets envoyée

Suite à un premier avis de l’ANSES, des arrêtés préfectoraux avaient en effet été pris afin d’interdire l’épandage de toutes les boues non hygiénisées.

L’impact est majeur pour les entreprises concernées, à la fois en termes de gestion des boues et sur le plan économique.

L’ANIA s’est mobilisé pour porter la spécificité des entreprises alimentaires :

  • Echanges réguliers avec la DGPR (hebdomadaire) ainsi que le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour alerter sur la surinterprétation faite par les préfets lors du premier avis de l’ANSES et présenter la spécificité de nos boues alimentaires (procédés de traitement et type d’épandage)
  • Audition à l’ANSES pour alimenter la saisine
  • Rédaction de deux courriers cosignés à Elisabeth Borne ainsi que à Bruno Ferreira, DGAL et Cédric Bourillet, DGPR afin d’alerter sur les différents points évoqués ci-dessus

Une instruction administrative tenant compte des spécificités du secteur alimentaire (PJ) a été adressée hier aux préfets.

Cette instruction permet l’épandage des boues industrielles comprenant des eaux de vanne non hygiénisées à certaines conditions : stockage, T°, PH, techniques d’épandage) que la plupart des entreprises pourront respecter. Pour celles qui ne le pourront pas et qui devront hygiéniser,  le ministère a indiqué que des aides financières des Agences de l’eau pourront peut-être  être débloquées. Cela pourrait concerner aussi les stations d’épuration industrielle recevant des eaux urbaines, pour lesquelles l’hygiénisation des boues restent dans tous les cas obligatoire.

La secrétaire d’Etat a demandé de faire remonter les problèmes qui pourraient continuer à se poser sur le terrain. Les services déconcentrés de l’Etat ont été priés de faire preuve de réactivité.

Nous vous remercions de vos éventuels retours auprès de Thierry Gregori (t.gregori@fict.fr).

 

  • COMMUNICATION 

=> APPEL A IMAGE ET A VIDEO POUR ILLUSTRER LE FONCTIONNEMENT DES ENTREPRISES ET VALORISER LE ROLE DE NOTRE INDUSTRIE

Nous avons besoin de support, images ou vidéos, pour pouvoir illustrer comment la production se passe en cette période de crise.

Ces images sont essentielles pour montrer que le secteur de la charcuterie est mobilisée et s’organise dans cette période de crise pour nourrir les français, et ainsi obtenir la reconnaissance méritée des pouvoirs publics et des consommateurs.

Nous vous remercions de bien vouloir communiquer tous les supports dont vous disposez et qui peuvent être diffusé à Stéphanie Fuiret (s.fuiret@fict.fr) montrant des salariés en production et dans le respect des gestes barrières.

 

Courrier de Richard Girardot au Président de la République

Vous trouverez ci-joint le courrier de Richard Girardot à l’attention d’Emmanuel Macron suite à la visite de ce dernier en Bretagne au cours de laquelle il n’a pas rendu visite à une entreprise agro-alimentaire.

 

  • EXPORT – FAQ de l’administration

Vous trouverez ci-joint le questions-réponses export de l’administration amendé au 24 avril ainsi que le tableau dématérialisation actualisé.

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]