Note Fict CORONAVIRUS – Point à date au 20 mai 2020

Crises en cours Le 25/05/2020

Pour rappel, la FICT a mis au point deux outils à votre disposition mis à jour quotidiennement au lien suivant Coronavirus – document à disposition:

  • Une FAQ (foire aux questions) pour recenser toutes les réponses aux questions que vous pouvez vous posez
  • Une liste des principaux documents de références avec des liens ou les documents joints

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, reste mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori, Eljida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, (gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181)
  • Thierry Gregori, et Héloïse Lion sur la problématique des masques (gregori@fict.fr ; 0617804565 / h.lion@fict.fr ; 0621276181)
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (avril@fict.fr; 0749442525).
  • Stéphanie Fuiret du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (fuiret@fict.fr; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (geroudet@fict.fr; 0768548450)
  • moi-même (castanier@fict.fr; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : vallat@fict.fr; 0767131650)

 

  • VIGILANCE INDISPENSABLE SUR LE BON Respect des mesures barrieres DANS VOS ENTREPRISES 

Suite aux nombreux cas de coronavirus rencontrés dans 3 abattoirs, la FICT tient à rappeler l’importance que vos entreprises veillent scrupuleusement au respect des gestes barrières. En effet, le nombre important de cas identifiés dans des abattoirs risque de générer une inquiétude croissante des salariés quant à leur sécurité au travail, et le Ministère de la Santé va très certainement renforcer le contrôle du respect des règles barrières par les entreprises d’abattage, découpe et transformation de viande.

Aussi, pour rappel, je vous prie de trouver ci-joint :

  • Les Fiches métiers « abattoirs » et « bureaux rattachés à la production » (pas de fiche charcuterie, l’abattage est ce qui s’en rapproche le plus),
  • Une note sur le port correct du masque

Nous vous tiendrons informés de la suite du dossier.

 

  • ECONOMIE

 

Note FICT sur la mise en œuvre des pénalités dans les contrats dans le contexte du COVID-19

La  note FICT ci-jointe (également à ce Lien), élaborée en partenariat avec le Cabinet Grall&Associés,  a pour objet de faire un rappel non-exhaustif sur la problématique des pénalités contenues dans les contrats d’enseigne et mises en œuvre par les distributeurs, notamment dans le contexte sanitaire actuel lié au COVID-19. Afin que cette note puisse être la plus opérationnelle possible, elle vous est présentée sous la forme de questions/réponses.

Pour rappel, la loi du 11 mai avait repoussé d’un mois et demi  la fin de l’état d’urgence sanitaire (du 23 mai au 10 juillet) et donc de la période protégée (du 23 juin au 10 août), les textes ont été à nouveau modifiés jeudi 14 mai, en ramenant la fin de la période protégée au 23 juin.

Le report global d’un mois et demi n’est donc plus à l’ordre du jour en ce qui concerne les pénalités logistiques.

La période protégée au cours de laquelle les clauses pénales et clauses résolutoires et de déchéance sont suspendues reste donc du 12 mars 2020 au 23 juin 2020.

 

Assurances-crédits

Nous vous rappelons que le MEDEF est pleinement mobilisé pour que les solutions de couverture mises en place par les assureurs-crédits avec les pouvoirs publics soient les plus adaptées aux contraintes des entreprises.

A cet égard, nous attirons particulièrement votre attention sur le site : http://acheteurs-assurance-credit.fr/. Il facilite l’inscription aux portails des principaux assureurs-crédit pour être informé en avance des changements de position des assureurs-crédits sur son entreprise. C’est un outil essentiel pour anticiper ces décisions et entamer un dialogue avec les assureurs-crédit afin de les éclairer sur la situation de l’entreprise et de leur donner des informations permettant éventuellement de réévaluer positivement le niveau de couverture.

En cas de difficulté avec un assureur-crédit ou de non-respect de cette convention, les entreprises peuvent saisir la médiation du crédit

 

 

  • CONSOMMATION

 

Dernières tendances de consommations : analyse IRI en première semaine de déconfinement et bilan en PGC de la période de confinement

Les restrictions de déplacements sont levées et les commerces peuvent ouvrir, à l’exception notable des bars et restaurants qui proposent néanmoins des offres de ventes à emporter ou s’associent à des services de livraison à domicile. Le déconfinement progressif n’entraîne pas, en 1ère semaine, de bouleversement du niveau de croissance en GSA des PGC alimentaires qui restent très dynamiques (+12%), ni des PGC (+10%) ou des PFT (+11%).

Malgré les limites toujours existantes, la volonté des Français de fêter des retrouvailles est clairement visible dans les achats de la semaine dernière : les produits liés à la convivialité sont en forte hausse : +17% vs -2% pendant le confinement, à travers des catégories festives comme les spiritueux et champagnes (+21% vs -11%) ou les produits apéritifs (+21% vs 0%). Les habitudes prises au cours de la phase précédente de la crise n’ont pas (encore ?) été oubliées : les produits « de base » pour cuisiner ou répondant aux préoccupations hygiénistes sont encore en fort développement même si leur rythme de progression se tasse. La plus forte rupture de tendance vient de la fréquentation des magasins : les shoppers retournent en points de vente, y compris dans les grands hypers. Au global, le circuit renoue avec la croissance + 4% (vs -3% pendant le confinement). Les magasins des GSA situés dans les centres commerciaux de plus de 40 000m2 restent quant à eux mal orientés la semaine dernière (-6%) mais dans des proportions bien moins importantes que pendant les restrictions de déplacements (-18%). Mais les « Français déconfinés »et de plus en plus souvent masqués restent prudents, voire inquiets et la formidable dynamique du E-Commerce, marqueur fort de la phase de confinement, persiste (+70%).

  • Liens pour obtenir les présentations

 

Focus sectoriels : analyse Nielsen « Santé des familles » et prochains webinars Nielsen

Vous trouverez ci-joint de la part de Nielsen le weekly rapport « Santé des familles dans les 11 rayons (sous la Nouvelle nomenclature 2020 » et prochains Webinars Nielsen.

  • Liens pour obtenir les présentations

 

  • Webinaires – Accompagnement des PMEs: ANIA/BPI le 20 mai 11h

 

28 mai 12h-13h : L’activité après le déconfinement : comment adapter le travail des équipes et l’organisation de l’entreprise ?

Ce webinaire #3 est organisé en partenariat avec le cabinet « Versant Avocats » et le Groupe Jean Hénaff témoignera sur la mise en place du dispositif de « prêt de main-d’œuvre ».

Ce format a été proposé par Isabelle Heumann et Catherine Petitjean, administratrices de l’ANIA en charge des PME.

Pour vous inscrire, cliquez ici

 

Debrief du webinaire #2 : Les dispositifs à destination des PME agroalimentaires pour traverser la crise et rebondir, en renforçant leur activité d’innovation (20 mai)

Ce matin s’est tenu un Webinar ANIA/ Bpifrance sur le financement des entreprises et le rôle de l’innovation pour traverser la crise. Ce webinaire est le 2ème d’une série de plusieurs webinars qui sera proposée par l’ANIA aux entreprises alimentaires, dans le cadre de sa « cellule PME », animée par Isabelle Heuman (Paul HEUMANN SA) et Catherine Petitjean (Mulot & Petitjean).

Remarquable par sa résilience, l’activité du secteur agroalimentaire ne sort pas de cette période de confinement liée au COVID 19 sans impacts économiques. Entre baisse de chiffre d’affaires, surcoûts à absorber, tension sur l’outil de production, la crise a impacté le tissu industriel du secteur agroalimentaire, constitué pour 98% de TPE-PME.

Face à cette crise d’une ampleur inédite, des dispositifs de financement sont aujourd’hui à la disposition des entreprises.

Bpifrance met notamment à disposition des entreprises des dispositifs de financement pour renforcer leur trésorerie, financer leurs projets d’innovation et des mesures d’accompagnement pour leur permettre de rebondir.

L’offre de financement publique et privée, très complète, doit pouvoir profiter au secteur agroalimentaire qui dispose d’un potentiel de développement important.

Les entreprises doivent actuellement relever d’important défis : assurer leur résilience, la reprise et le rebond de l’activité, tout en répondant aux attentes des consommateurs, pour une alimentation saine, sure, durable et accessible à tous. Le renforcement de la croissance, par l’innovation, est assurément un vecteur clé de succès !

Support de présentation ; Vous pouvez également consulter le replay du webinaire en cliquant ici.

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]