Nitrites et Yuka – Plan d’action de la FICT

Crises en cours Le 26/11/2020

Comme vous le savez, la FICT a envoyé un courrier de mise en demeure à Yuka pour lui demander de retirer les mentions dénigrantes concernant les nitrites ainsi que le lien vers la pétition contre les nitrites qu’avaient lancé Yuka, Foodwatch et la Ligue contre le cancer en fin d’année dernière (cf. ci-joint).

Cette démarche, souhaitée et validée par le Comité Directeur de la FICT, a été également menée par plusieurs entreprises de la FICT.

En réponse à notre action, Yuka, Foodwatch et La ligue contre le cancer ont publié un Communiqué de presse (ci-joint) qu’ils relaient également à leurs abonnés et sur les réseaux sociaux.

Les retombées médiatiques sont pour le moment faibles.

Les réactions sur les réseaux sont variées, plusieurs réactions remettant en cause la véracité des propos de Yuca.

Le Comité Directeur, qui s’est réuni mardi matin, a validé la poursuite de la démarche judiciaire entreprise qui devrait se traduire par l’envoi d’ici quelques jours de l’assignation en justice suite au courrier de mise en demeure que nous avons envoyé.

Naturellement, face à cette situation, la FICT met en place un plan de communication consistant :

  • A définir des messages-clés partagés que vous trouverez ci-dessous.
  • A répondre à toutes les sollicitations Media
  • A diffuser notre position sur les réseaux sociaux
  • A informer nos partenaires des raisons de l’action menée par la FICT

 

Nous évaluerons, au vue de l’évolution des retombées médiatiques, faibles pour l’instant, l’opportunité de communiquer pro-activement.

Avec Bernard Vallat, nous avons ainsi répondu dès mardi à plusieurs sollicitations Media permettant de mettre en avant nos arguments (AFP, Agra-Presse …).

Vous trouverez ci-dessous les messages de la FICT sur ce sujet. N’hésitez pas à les utiliser pour rassurer vos salariés en interne et répondre à des questions de vos consommateurs, ou de vos clients.

Par ailleurs, nous avons appris que le rapport Ramos sur les nitrites ne devrait être publié que début 2021. Nous nous préparons à réaffirmer avec force les éléments scientifiques aujourd’hui disponibles qui confirment qu’aucun risque n’a été démontré aux doses auxquels les nitrites sont utilisés dans les charcuteries.

Voici les messages clés de la profession sur ce sujet :

La FICT représente plus de 300 entreprises de charcuterie traiteur, à 90% des PME et réparties sur tout le territoire français.

L’action que nous menons aujourd’hui a pour objectif de rétablir certaines vérités au regard des communications injustifiées réalisées dans l’application YUKA concernant les nitrites.

Que concluent les expertises scientifiques ? 

Aujourd’hui, toutes les expertises scientifiques collectives officielles confirment qu’il n’y a pas de risque lié à l’usage des nitrites aux doses utilisées dans les charcuteries :

  • L’Académie de l’Agriculture de France a rendu un rapport en novembre 2020 dans lequel elle conclut que« le risque soupçonné d’augmentation du cancer colorectal lié à l’utilisation des nitrites comme additifs dans les charcuteries aux dosés autorisées par la réglementation n’est pas scientifiquement établi par les études toxicologiques et épidémiologiques disponibles ce jour » – rapport disponible au lien ci-après : https://www.academie-agriculture.fr/publications/publications-academie/avis/rapport-impacts-sur-les-cancers-colorectaux-de-lapport
  • L’EFSA,a confirmé en 2017 l’innocuité des nitrites aux doses utilisées comme additifs alimentaires en 2017
  • L’ANSES, dans son étude de 2011, avait considéré que l’apport de nitrites conformément à la réglementation ne constitue pas un problème de santé publique

 

L’ensemble de ces expertises a bien tenu compte des avis du CIRC (OMS) sur les nitrites, mais les effets identifiés par le CIRC ne sont pas retrouvés aux faibles doses auxquelles les nitrites sont utilisés dans les charcuteries, ce qui explique les conclusions de ces études.

D’ailleurs, les nitrites sont recommandés par l’ANSES dans les produits de charcuterie, dans un avis publié en décembre 2019, pour la maîtrise du risque de botulisme.

Une nouvelle étude de l’ANSES est attendue d’ici fin 2021.

Pourquoi la  FICT trouve-t-elle légitime que la justice statue sur les allégations de YUKA ?

Au vu des expertises scientifiques, la FICT conteste la véracité des mentions qui sont diffusées sur l’application Yuka concernant les nitrites. De ce fait, nous considérons que les allégations de Yuka portent injustement atteinte à l’image et à la réputation des produits de charcuterie.

La FICT considère que l’application YUKA, qui apporte des informations à près de 6 millions de consommateurs, a la responsabilité de communiquer des éléments qui doivent être justifiés scientifiquement.

Aussi, dans une démarche transparente et avec la volonté de rétablir la vérité scientifique concernant les nitrites, nous souhaitons, comme chaque citoyen en a le droit dans notre République, demander à la justice de statuer sur le droit de Yuka à alléguer des informations sans fondement scientifique avéré auprès de millions de consommateurs. La FICT ne prétend en aucun cas vouloir s’opposer à la qualification des produits par une application dès lors qu’elle est basée sur des critères objectifs et justifiés ou de s’opposer à la signature de pétitions par les citoyens.

Comment les entreprises françaises de charcuterie traiteur répondent-elles aux demandes des consommateurs pour des produits avec moins additifs ?

Conscientes que les consommateurs souhaitent moins d’additifs dans les aliments et moins de nitrites dans les charcuteries, les entreprises de charcuterie poursuivent leurs efforts menés depuis des années en réduisant volontairement en 2020 les additifs de 50% et les nitrites de 20% (après une première réduction de 20% en 2016 par rapport à la réglementation), soit en moyenne moins de 100 milligrammes par kilogramme de charcuterie au lieu de 150mg/kg autorisés par la réglementation.

Voilà pourquoi nous souhaitons rétablir la vérité et continuer à régaler les français avec des produits sains et délicieux.

La FICT reste pleinement mobilisée sur ce sujet et à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire.

Nous vous tiendrons informés de la suite de ce sujet.

Télécharger les pièces jointes

Télécharger  Télécharger 

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]