Mouvements antispéciste – Courrier commun INAPORC/INTERBEV adressé au Président de la République

Économie Le 26/10/2018

Vous trouverez ci-joint la copie du courrier commun INAPORC/INTERBEV adressé au Président de la République demandant la plus ferme détermination de l’Etat vis-à-vis des nouvelles actions annoncées par les extrémistes « journées du sang versé 2018 ».

 

 

Violence des mouvements antispécistes. Vers une commission d’enquête parlementaire

 

25/10/2018 | par  Arnaud Carpon |  Terre-net Média

 

Une vingtaine de députés de différents partis politiques envisagent d’ouvrir une commission d’enquête parlementaire sur les activistes antispécistes violents et sur les atteintes à la liberté alimentaire.

 

Damien Abad, député LR de l’Ain, a déposé à l’Assemblée nationale, mercredi 24 octobre 2018, une proposition de résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les activistes antispécistes violents et sur les atteintes à la liberté alimentaire ».

 

Ce même jour, une vingtaine de députés, dont Damien Abad et ses homologues LR Marc Le Fur (Côtes-d’Armor) et Fabrice Brun (Ardèche), ont auditionné Jean-François Guihard, le président de la Confédération Française de la boucherie-charcuterie. Une audition dont se félicite le représentant de l’organisation.

« La Confédération Française de la boucherie-charcuterie se félicite de ce soutien transpartisan alors que les actions violentes à l’encontre des boucheries-charcuteries artisanales se multiplient. »

 

Selon Jean-François Guilhard, l’association antispéciste 269 Life France envisage une nouvelle action. « L’association 269 Life France appelle publiquement à déverser de la peinture rouge sur l’espace public devant les boucheries, fromageries et poissonneries dans le cadre de sa campagne « les journées du sang versé » à compter du 2 novembre sur une période de quinze jours », s’est-il inquiété auprès des députés. « Cet acharnement contre nos artisans n’est plus tolérable et doit être une bonne fois pour toutes sanctionné ! »

 

La Confédération française de la boucherie-charcuterie a également fait part de ses craintes « au sujet de la multiplication des manifestations de militants végans qui n’hésitent plus à venir provoquer les artisans, leurs salariés, apprentis et clients directement devant les commerces ». L’organisation demande à l’État, et notamment aux préfets, « d’interdire de tels rassemblements devant les étals qui perturbent l’activité économique des artisans et commerçants, dans un climat extrêmement tendu ».

 

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/vers-une-commission-d-enquete-parlementaire-1145-142529.html

 

Télécharger les pièces jointes

Télécharger 

D'autres publications

Toutes les publications
Économie

EGALIM 2 // 1er Comité de suivi des négociations commerciales : le Ministre de l’Agriculture appelle à la responsabilité des distributeurs

Monsieur Julien DENORMANDIE, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, en lien avec Madame Agnès PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Monsieur Alain GRISET, Ministre délégué chargé des PME, a […]

Économie

Note d’information FICT – Consommation à domicile de charcuteries-salaisons / SEPTEMBRE 2021 (Kantar WorldPanel)

Vous trouverez en pièce jointe la note d’information sur la consommation à domicile de charcuteries-salaisons pour le mois de SEPTEMBRE 2021. Elle est complétée de deux annexes : Indicateurs de […]

Économie

Compte rendu – Commission Matières Premières du 13 octobre 2021

Vous trouverez en pièce jointe le compte rendu de la Commission Matières Premières du mercredi 13 octobre 2021.     AGENDA La prochaine Commission Matières Premières se tiendra mercredi 9 février […]