LUBRIZOL

Crises en cours Le 03/10/2019

Nous demandons aux entreprises intéressées par ce sujet d’en informer la FICT : s.fleurance@fict.fr. Au delà des informations hebdomadaires nous vous ferons parvenir les nouveauté au fur et à mesure de leur arrivée.

L’usine de produits chimiques Lubrizol située en zone périurbaine de Rouen (76) a subi un incendie de très grande ampleur dans la nuit du 25 au 26 septembre derniers.

Aujourd’hui, des productions agricoles de Seine-Maritime et des Hauts-de-France sont touchées par la pollution engendrée par cet incendie au travers des retombées de suies et souillures.

En relation avec les interprofessions nationales et régionales nous suivons l’évolution de la situation concernant, en particulier les élevages porcins de ces zones mais également d’autres productions susceptibles d’entrer dans la composition de vos produits

INAPORC  participe à cellule de crise pilotée par la DGAL aux côtés des autres interprofessions dont les productions sont présentes dans les deux régions touchées par l’accident environnemental.

Voici le point sur les mesures déjà prises et les prochaines étapes :

Concernant les mesures, des arrêtés préfectoraux ont été pris très rapidement par les Préfets de Seine-Maritime, Aisne, Nord, Oise et Somme (vous les trouverez en pièces jointes). Il s’agit principalement de consignes de productions en attendant des analyses libératoires (lait issu de pâturages, miel, œufs plein air, produits de l’aquaculture…) et d’interdictions de récolte des productions végétales qui n’auraient pas encore été récoltées. À ce stade, il n’y a pas de restriction concernant les viandes et donc les produits porcins. Les Communiqués de presse des départements sont également joints.

Ce choix qui a été fait relève du principe de précaution dans l’attente des analyses en cours sur la composition des suies et souillures. De premiers résultats sont attendus, avec des tests officiels qui portent sur toute une gamme de contaminants qu’il est possible de détecter (dioxine, PCB, HAP, éléments métalliques comme le plomb, le cadmium, le mercure…). Il s’agit d’une phase exploratoire,  en raison du nombre très important de substances différentes présentes sur le site et qui ont pu se recombiner lors de leur volatilisation.

Le choix des productions soumises à consignes a été fait en ciblant les productions végétales directement impactées par les retombées de particules, et des produits animaux permettant de suivre des marqueurs rapides d’une bioaccumulation de polluants. Par ailleurs, la pollution étant liée à la retombée de particules, les animaux élevés en bâtiments et n’ayant pas consommé de produits végétaux souillés, sont considérés comme non concernés a priori.

Le périmètre des communes concernées résulte des remontées terrain et d’un quadrillage fait sur zone par les autorités afin d’identifier visuellement toute trace de souillure. Une extension du périmètre et des produits concernés n’est pas à exclure, en fonction de potentielles remontées suite aux observations terrain et en fonction du retour des analyses officielles et des polluants qui auront été identifiés.

Pour le moment, la stratégie de crise des pouvoirs publics appuyés par l’Anses vise à évaluer le risque et lever au plus vite les restrictions qui pourraient l’être. Une seconde phase sera de bâtir une surveillance renforcée (sans blocages) des zones affectées, au long cours, pour vérifier l’absence de bio-accumulation de polluants.

La DGAL a rédigé un questions/réponses qui est également joint.

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]