L’impact de la crise de la COVID-19 sur la consommation alimentaire en France : parenthèse, accélérateur ou élément de rupture de tendances ?

Économie Le 17/12/2020

Vous trouverez en PJ le rapport France Agrimer sur la consommation alimentaire des français pendant la période de confinement.

 

CONCLUSIONS DU RAPPORT:

La crise sanitaire et le confinement ont modifié profondément le comportement alimentaire des Français, au moins temporairement, depuis les circuits d’achat jusqu’à leurs assiettes. Les consommateurs ont changé leurs habitudes de courses, sont revenus vers les produits non périssables, se sont concentrés sur les produits essentiels pour faire davantage la cuisine.
Et pourtant, malgré ces multiples ruptures et adaptations de leurs routines alimentaires, les consommateurs continuent de réaffirmer, au moins dans leurs déclarations, leur volonté d’aller vers une consommation plus raisonnée, ou plus vertueuse.

Plusieurs tendances de consommation existantes avant la crise semblent ainsi rester d’actualité, voire gagner en importance aux yeux des consommateurs. Ces intentions doivent néanmoins être analysées en prenant en compte l’ensemble des facteurs qui pourront influencer les choix et les comportements alimentaires des Français : la situation sanitaire, les possibles aménagements du mode de vie (comme par exemple plus de télétravail, moins de convivialité autour de repas, temps disponible en semaine et en week-end…), sans oublier la contrainte budgétaire engendrée par la situation économique, globale et/ou individuelle.
En effet, la crise de la COVID-19 a également confirmé la sensibilité du consommateur à la question de la hausse des prix alimentaires, quelle que soit son origine. Certains facteurs qui ont pu y contribuer (l’inflation sur les produits frais, réorientation d’achats vers les circuits plus
chers) semblent liés à ces circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire et aux contraintes multiples, notamment logistiques, qui ont pu apparaitre à différents niveaux de la chaîne, depuis les producteurs jusqu’aux consommateurs. D’autres facteurs (comme la substitution de produits de base par les références plus qualitatives : (que ce soit les produits sous SIQOs dont bio, ou origine France et proximité :), peuvent jouer un rôle de premier plan dans les arbitrages à venir car relèvent du consentement, ou plutôt de la capacité, des consommateurs français à payer plus cher pour mieux manger : ou exprimer un soutien local : (de la proximité au national).

Or la crise économique attendue ne peut que renforcer les contraintes pesant sur certains consommateurs. Mais il ne faut pas oublier que les arbitrages à venir ne se feront pas uniquement entre les références plus ou moins qualitatives : (ou plus ou moins chères). Ils prendront en compte
l’ensemble des caractéristiques de l’acte de consommation. Où mange-t-on ? Dans quelles conditions ? Où se procure-t-on ses produits ? En fonction de quels critères choisit-on ces lieux et ces circuits (prix, praticité, offre et sa largeur…) ? Autant d’évolutions possibles qui, si elles se produisent, peuvent affecter à leur tour le pouvoir d’achat des Français. Si aucun scénario ne peut à ce stade être exclu (d’autant plus que les tendances ne concernent jamais de la même manière et dans le même degré l’ensemble des consommateurs), il semble plus que jamais utile d’envisager plusieurs trajectoires possibles.

Télécharger les pièces jointes

Télécharger 

D'autres publications

Toutes les publications
Économie

EGALIM 2 // 1er Comité de suivi des négociations commerciales : le Ministre de l’Agriculture appelle à la responsabilité des distributeurs

Monsieur Julien DENORMANDIE, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, en lien avec Madame Agnès PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Monsieur Alain GRISET, Ministre délégué chargé des PME, a […]

Économie

Note d’information FICT – Consommation à domicile de charcuteries-salaisons / SEPTEMBRE 2021 (Kantar WorldPanel)

Vous trouverez en pièce jointe la note d’information sur la consommation à domicile de charcuteries-salaisons pour le mois de SEPTEMBRE 2021. Elle est complétée de deux annexes : Indicateurs de […]

Économie

Compte rendu – Commission Matières Premières du 13 octobre 2021

Vous trouverez en pièce jointe le compte rendu de la Commission Matières Premières du mercredi 13 octobre 2021.     AGENDA La prochaine Commission Matières Premières se tiendra mercredi 9 février […]