EGALIM – Publication de l’ordonnance relative au relèvement du seuil de revente à perte et à l’encadrement des promotions

Économie Le 18/12/2018

L’ordonnance n° 2018-1128 du 12 décembre 2018 relative au relèvement du seuil de revente à perte et à l’encadrement des promotions pour les denrées et certains produits alimentaires a été publiée (JO n° 0288 du 13 décembre 2018). Cette ordonnance a été prise en application de l’habilitation prévue à l’article 15 de la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable, et accessible à tous (dite loi EGAlim).

 

L’ordonnance est accompagnée d’un rapport au Président de la République qui en détaille le contenu.

 

L’ordonnance prévoit bien, pour une durée expérimentale de deux ans, deux dispositifs distincts :

  • Le relèvement de 10 % du seuil de revente à perte pour les denrées alimentaires et les produits destinés à l’alimentation des animaux de compagnie revendus en l’état aux consommateurs, par décret à paraître au plus tard le 1er juin 2019.

 

Selon les communiqués de presse et déclarations de l’administration, ce décret devrait prévoir une entrée en vigueur au 1er février 2019.

 

  • L’encadrement des promotions en valeur et en volume pour les mêmes produits alimentaires :
    • L’entrée en vigueur de l’encadrement des promotions en valeur à hauteur de 34% au maximum se fera à partir du 1er janvier 2019 ;
    • L’entrée en vigueur de l’encadrement des promotions en volume à hauteur de 25% au maximum couvrira l’ensemble des contrats en cours de négociation depuis le 1er décembre 2018 et est applicable au plus tard le 1er mars 2019.

 

En parallèle, l’Avis rendu par l’Autorité de la concurrence à la demande du Ministre de l’économie sur les deux mesures susvisées, vient d’être rendu public. L’ADLC émet un avis très réservé sur le relèvement du SRP et sur l’encadrement en valeur des promotions, et un avis défavorable sur l’encadrement en volume. L’ ADLC rappelle toutefois que le dispositif n’est destiné à être en vigueur que pendant deux années et que le rééquilibrage des relations commerciales peut aussi découler de l’application de plusieurs autres dispositions de la loi EGAlim.

 

Cet avis plutôt négatif vis-à-vis du dispositif n’empêche pas sa mise en œuvre.

 

Une expertise ANIA est en cours.

D'autres publications

Toutes les publications
Économie

EGALIM 2 // 1er Comité de suivi des négociations commerciales : le Ministre de l’Agriculture appelle à la responsabilité des distributeurs

Monsieur Julien DENORMANDIE, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, en lien avec Madame Agnès PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée chargée de l’Industrie, et Monsieur Alain GRISET, Ministre délégué chargé des PME, a […]

Économie

Note d’information FICT – Consommation à domicile de charcuteries-salaisons / SEPTEMBRE 2021 (Kantar WorldPanel)

Vous trouverez en pièce jointe la note d’information sur la consommation à domicile de charcuteries-salaisons pour le mois de SEPTEMBRE 2021. Elle est complétée de deux annexes : Indicateurs de […]

Économie

Compte rendu – Commission Matières Premières du 13 octobre 2021

Vous trouverez en pièce jointe le compte rendu de la Commission Matières Premières du mercredi 13 octobre 2021.     AGENDA La prochaine Commission Matières Premières se tiendra mercredi 9 février […]