COVID – 2ème point d’information du 3/11

Crises en cours Le 03/11/2020

Veuillez trouver ci-dessous des informations complémentaires relatives à la crise COVID-19 :

 

  • Réunions de concertation avec les pouvoirs publics => faites remonter à la fict les problematiques QUE vous rencontrez

 

Les réunion téléphonique de concertation avec les ministres sur la situation économique des entreprises ont été réactivées. Richard Girardot et Catherine Chapalain y participent au nom de l’ANIA.

    • Réunion hebdomadaire présidée par Bruno Le Maire, avec les ministres concernés, en présence de toutes les organisations professionnelles : MEDEF, CPME, U2P mais aussi les banques, assurances, hôtellerie/restauration, évènementiel, commerce, etc. L’ensemble des sujets transverses sont abordés et notamment les  mesures d’accompagnement du gouvernement.
    • Réunion hebdomadaire « filière alimentaire » co-présidée par Julien Denormandie et Agnès Pannier-Runacher, avec également la participation d’Alain Griset. Y participe la FNSEA et les autres organisations agricoles, l’ANIA, la Coopération Agricole, la FEEF et l’ILEC, les distributeurs, les organisations représentant les transporteurs, les marchés….

 

L’ensemble des points spécifiques au secteur agro-alimentaire y sont abordés ( pénalités logistique, hors domicile, risque d’absentéisme….)

N’hésitez pas à faire remonter à la FICT toute problématique que vous rencontreriez afin que nous puissions la relayer auprès de l’ANIA ou directement s’il s’agit d’une demande spécifique du secteur.

 

  • Logistique – Transport

 La cellule de crise orchestrée par le Ministère du transport (DGITM) a  été réactivée sur le fonctionnement transport et logistique de la filière alimentaire. Participent à cette réunion les organisations suivantes : transporteurs (FNTR / OTRE), logisticiens (TLF), chargeurs (AUTF), distributeurs (FCD et grossistes), industriels (ANIA), Intercéréales. Des calls hebdomadaires sont les mardis et permettront de remonter les dysfonctionnements et alertes dont nous feront part les participants de la « War room logistique » ainsi que les syndicats métiers et entreprises

Lors de la première réunion de cette cellule le 03/11, l’Ania a alerté sur les niveaux de commandes très importants de la GMS depuis une dizaine de jours, pouvant aller de +30% à +100% sur certaines catégories. Les industriels répondent présent mais une anticipation et un effort d’échange et d’information mutuelle sont attendus de la part des enseignes.

 

  • Demande de dérogation de circulation pour le jour férié du 11 novembre

Suite à des demandes d’entreprises et afin de pouvoir répondre au surcroit d’activité, l’ANIA a demandé hier lors de la réunion de crise de la DGTIM, une dérogation de circulation pour le transport routier de marchandises pour le mercredi 11 novembre, jour férié. Cette demande a été soutenue par les organisations des transporteurs et par la FCD.

La DGITM ne semblait pas opposée à une telle dérogation de circulation et vérifie cette possibilité. Nous vous tiendrons informés.

Les distributeurs ont également sollicité la possibilité de circuler dimanche 8 novembre afin d’approvisionner leurs points de vente, sans réaction pour le moment de la DGITM.

En tout état de cause, il appartiendra à chaque entreprise de s’organiser en fonction de ses contraintes, en lien avec ses propres opérateurs de logistique et de transport. L’ANIA a rappelé à la FCD la nécessité d’anticiper et de préparer ce jour férié.

 

  • Importance du bon accueil des transporteurs

Vous trouverez ci-après les extraits d’un mail adressé par l’AUTF et dont nous partageons pleinement le contenu, sur l’accueil des transporteurs qui est crucial en cette période : « Nous invitons les chargeurs, dans le respect strict des consignes sanitaires et sans mettre en danger la santé de leurs propres collaborateurs, à accueillir au mieux les chauffeurs notamment en facilitant l’accès aux sanitaires, douches, salles de pause ou machines à café par exemple, afin d’éviter au maximum les droits de retrait qui ne feraient que pénaliser encore plus la filière. La collaboration, la transparence, la négociation au cas par cas et la proximité avec vos prestataires de transport et logistique, que prône l’AUTF depuis longtemps, sont plus que jamais essentielles. »

L’importance du bon accueil des transporteurs a été largement rappelé par les organisations représentatives des transporteurs lors de la réunion de crise de la DGITM.

 

Suite aux annonces du gouvernement, le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire a été publié au JO ce jour. Il abroge les dispositions antérieures.

L’article 22 de ce décret concerne le transport routier de marchandises :

Les articles 37 et 40 donnent des conditions sur les possibilités de restauration et d’hébergement pour les conducteurs (notamment accès aux services de distribution de carburant , les boutiques annexes, les points de restauration avec la seule vente à emporter, les sanitaires et douches).

 

  • Relations industrie – commerce

Nous avons reçu de nombreuses alertes la semaine dernière suites à des niveaux de commandes très élevés de la part de la GMS.

Richard Girardot, Président de l’ANIA a adressé le 29/10 un courrier à chacune des enseignes demandant la non application des pénalités jusqu’à un retour à la normale. L’information a été communiquée aux pouvoirs publics.

Lors d’un call de crise organisé le 30/10 sous l’égide de Julien Denormandie, Agnès Pannier-Runacher et Alain Griset auquel participe régulièrement l’ANIA, les ministres ont clairement indiqué qu’ils seraient très vigilants à l’application de pénalités logistiques par les distributeurs durant cette période.

Afin de cibler au mieux nos actions, merci de nous remonter toutes les pratiques qui vous sembleraient illégales ou abusives (merci de nous remonter de manière précise ces informations : pratique, enseigne concernée, période ….). Ces informations sont traitées de manière confidentielle (vweil-lancry@ania.net / mbuisson@ania.net).

 

  • Social

 Trois décrets relatifs à l’activité partielle ont été publiés au journal officiel du 31 octobre 2020 (information MEDEF

  • – le décret n° 2020-1316 du 30 octobre 2020 relatif à l’activité partielle et au dispositif d’activité partielle spécifique en cas de réduction d’activité durable ;
    – le décret n° 2020-1318 du 30 octobre 2020 relatif au taux horaire de l’allocation d’activité partielle et de l’allocation d’activité partielle spécifique applicables à Mayotte ;
    – le décret n° 2020-1319 du 30 octobre 2020 relatif à l’activité partielle.

Selon ces textes, le régime « dérogatoire » d’activité partielle pour les secteurs protégés est applicable jusqu’au 31 décembre 2020 :

    • 70 % de la rémunération brute (pas de reste à charge) pour les entreprises dont l’activité est interrompue partiellement ou totalement du fait de la propagation de l’épidémie en application d’une obligation légale ou réglementaire ou d’une décision administrative et pour les secteurs les plus touchés par la crise” tels que définis dans les annexes 1 et 2 du décret n° 2020-810 du 29 juin 2020.
    • Ce taux d’allocation dérogatoire pour les secteurs protégés est également applicable en cas d’activité partielle de longue durée (APLD).

 

  • Les CFA et les organismes de formation continue peuvent continuer à accueillir en présentiel certaines formations

L’article 35 du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 permet aux CFA et organismes de formation de pouvoir continuer à recevoir une partie de leurs apprentis et stagiaires, dans le respect des nouvelles mesures sanitaires Même si le recours à la formation à distance doit être privilégié lorsque cela est possible.
Le Ministère du Travail devrait prochainement actualiser le protocole sanitaire applicable aux CFA et organismes de formation et publier un « questions/réponses » sur le sujet.

Plus d’information

 

  • Soutien aux entreprises

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de la relance a mis en place un numéro spécial d’information sur les mesures d’urgences pour les entreprises et les associations en difficultés : 0806 000 245 en complément de la plateforme déjà existante, afin d’informer les professionnels les plus fragiles face à la crise sanitaire. Il sera accessible du lundi au vendredi de 9h à 12h puis de 13h à 16h.

Ce numéro d’appel est conçu pour renseigner et orienter les professionnels vers les différentes aides d’urgences mises en place, comme par exemple les reports de charges ou d’impôts, les prêts garantis par l’État, le fonds de solidarité ou l’activité partielle.

Ce numéro d’information vient en complément des services existants et ne se substitue pas aux services référents bien connus des professionnels

 

  • Test de dépistage

 Le protocole national (mis  à jour le 29/10) renforce le rôle des entreprises dans la stratégie nationale de dépistage. Elles pourront désormais proposer aux salariés volontaires de réaliser des tests antigéniques, dans le strict respect du secret médical.

Pour ce faire, les entreprises peuvent s’équiper en tests rapides – dits antigéniques – dont la liste et les conditions d’utilisation sont rendues disponibles par le ministère de la Santé : Lien vers plateforme tests Covid .

Plusieurs catégories de personnels sont habilitées à faire ces tests – médecins, infirmiers etc.– qui doivent être intégralement financés par l’employeur.

 

Toute l’équipe de la FICT, en lien étroit avec l’ANIA, est mobilisée à vos côtés :

  • Thierry Gregori  et Eldjida Makhloufi sur la gestion de la crise, le plan de continuité d’activité, et la problématique des masques (t.gregori@fict.fr ; 0617804565 / e.makhloufi@fict.fr ; 0621276181))
  • Gwendoline Avril du Service social pour toutes les questions relatives aux questions sociales (g.avril@fict.fr ; 0749442525).
  • Anna Chatel du service économie pour les questions relatives aux appros, aux contrats, et aux mesures d’accompagnement économique (a.chatel@fict.fr ; 0624181168)
  • Claire Geroudet sur les questions relatives à l’export (c.geroudet@fict.fr ; 0768548450)
  • Fabien Castanier (f.castanier@fict.fr ; 0617803102)
  • et le Président Bernard Vallat : b.vallat@fict.fr ; 0767131650)r

D'autres publications

Toutes les publications
Crises en cours

Oxyde d’éthylène (ETO) : Point à date et CR Réunion des experts des Etats Membres (4/10/21)

Réunion (Webex, Monday 04.10.2021) des Experts des États membres de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), de la Commission européenne (DG […]

Crises en cours

Interview du Professeur Patrick Berche sur l’intérêt et le rôle de la vaccination pour les salariés qui travaillent dans les entreprises alimentaires

Le Professeur Berche répond aux questions suivantes : POURQUOI EST-CE SI IMPORTANT DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION FRANÇAISE CONTRE LA COVID-19 ? CONCERNANT LE MONDE DE L’ENTREPRISE ET PLUS […]

Crises en cours

Fièvre Porcine Africaine point sur la situation au 1/9/2021

La Commission Européenne nous propose un point sur la situation mondiale en matière de Fièvre porcine africaine (FPA, ou peste porcine africaine ou PPA) Si la France reste indemne : […]