Communiqué de presse FICT « Non à la taxe sur les charcuteries ! »

Communication Le 22/10/2019

Vous trouverez en pièce jointe le communiqué de presse de la FICT du 22 octobre 2019 « Non à la taxe sur les charcuteries ! ».

Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, les députés ont voté en commission le 15 octobre un amendement, qui sera soumis au vote de l’Assemblée plénière, visant à taxer les produits de charcuterie contenant des nitrites.

Réunies au sein de la FICT, les entreprises françaises de la charcuterie contestent cette mesure non fondée scientifiquement qui s’appuie sur des contrevérités et peut avoir des conséquences graves sur la santé des consommateurs et la qualité des produits. Elle est d’autant plus choquante qu’elle n’a été précédée d’aucune concertation ni dialogue, et son impact n’a fait l’objet d’aucune évaluation. Les nitrites sont présents en abondance dans l’alimentation : 75% des nitrates/nitrites ingérés par les français proviennent des végétaux et des eaux de boisson. Rappelons que la FICT préconise la consommation des charcuteries sous forme de portions raisonnables intégrées à des repas équilibrés et diversifiés. Alors pourquoi s’acharner sur les charcuteries et réprimer ainsi inutilement leur dimension plaisir essentielle dans l’alimentation des français ?

Tout cela mérite bien quelques explications…

D'autres actualités

Toutes les actualités
Communication

Communiqué de presse : « Sans mesure forte des pouvoirs publics face à la crise énergétique, la survie des entreprises de Charcuterie Traiteur est menacée »

Dans le contexte de la flambée des coûts énergétiques, la FICT rappelle que sans mesure forte des pouvoirs publics, la survie des entreprises de Charcuterie Traiteur est menacée. La FICT […]

Communication

Vidéo – Les engagements RSE des entreprises de la FICT

Communication

Etude OpinionWay – Amélioration des produits de charcuterie et perception consommateurs

D’après un sondage OpinionWay, réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population françaises de plus de 1000 personnes, les consommateurs ont noté de réelles améliorations pour les produits de charcuterie : 62% des consommateurs […]